Thé au lotus – Un véritable d’art des Hanoiens

À Hanoi, à chaque saison sa fleur. En se baladant dans les rues de la capitale, à mesure que l’année passe, on retrouve sur les vélos des vendeurs ambulant une grande diversité de fleurs de toutes les couleurs. En ce moment, l’odeur de la fleur de lotus iradie partout dans les rues et ruelles de Hanoi, annonciatrice du début des mois d’automne. Cette fleur est aimée pour sa beauté si spéciale ainsi que pour sa forte signification dans la culture vietnamienne. Pureté, intégrité, beauté, simplicité, longévité. Voilà comment on peut résumer cette jolie fleur symbolique du Vietnam. Cependant, son autre particularité réside dans le thé fabriqué à base de cette fleur. Considéré comme un véritable art mais aussi comme une spécialité hanoienne.

Thé de lotus – Un véritable d’art des hanoiens
Crédit photo: Internet

Le thé au lotus est une des spécialités gastronomiques les plus distinguées de Hanoï, réalisée principalement avec des fleurs cueillies sur le lac de l’Ouest. Ainsi, sa préparation minutieuse et sa consommation recherchée sont un véritable art. C’est la raison pour laquelle il faut payer un prix exorbitant pour avoir la chance de le gouter.

La préparation du thé au lotus

Pour les Hanoiens, l’aromatisation du thé au lotus est un art mais c’est aussi une grande fierté. En effet, le processus de préparation est assez compliqué et se fait entièrement à la main. De ce fait, ce travail artisanal nécessite beaucoup de patience, de minutie et surtout de passion.

D’abord, on choisit de grandes fleurs à la couleur rose éclatante, réputées comme étant les plus parfumées. Normalement, on les cueille avant le lever du soleil car c’est le moment où leur parfum ne se dégage pas encore. Puis, les étamines sont détachées et placées dans les feuilles de lotus ou dans une boîte fermée pour l’étape d’aromatisation.

Thé de lotus – Un véritable d’art des hanoiens 2
Crédit photo: Internet

Pour parfumer le thé, on superpose une couche de thé et d’étamines en alternance. Puis, on les enveloppe de papier calque résistant à l’humidité. Cela permet de conserver à la fois les saveurs du thé et des étamines. Après trois jours de séchage, on répète l’opération sept fois. Généralement, un lot de thé au lotus se termine au bout de 20 jours.

La dégustation du thé au lotus

Si l’aromatisation du thé est un art, son infusion et sa dégustation le sont aussi. D’abord, on met une quantité suffisante de thé dans la théière, puis, on y ajoute de l’eau bouillante. On laisse ensuite infuser quelques minutes, jusqu’à ce que l’eau prenne une belle couleur jaune. L’infusion est versée dans une tasse mère, puis dans des petites tasses pour être dégustée.

Thé de lotus – Un véritable d’art des hanoiens 3
Crédit photo: Internet

En général, le thé au lotus bien infusé est pur, possède une belle couleur dorée et est légèrement parfumé. On le déguste lentement afin de sentir sur la langue ainsi que dans la gorge une douce amertume, après un parfum doux et fin. De fait, le thé à la fleur de lotus est considéré comme un thé impérial pour les Hanoïens. D’après eux, il n’y a rien de mieux que de le savourer en contemplant les lotus en fleur dans depuis une petite cabane sur les bords du lac d’Ouest.

Leave a reply:

Your email address will not be published.